Entrepreneuriat

Tout connaître sur le bilan comptable

Le 3 juillet 2021
Analyse d'un bilan comptable

Le bilan comptable d’une entreprise désigne un tableau normalisé qui apporte une aide cruciale dans la compréhension de la situation financière de cette dernière à la fin d’une année d’activité. Quelle est la signification idéale des bilans comptables ? Comment peut-on l’analyser ? Les réponses à ces différentes questions sont bel et bien énumérées dans ce document.

La définition du bilan comptable

En comptabilité, le bilan comptable est considéré comme la partie intégrante des comptes annuels d’une entreprise. Avec ce dernier, vous aurez en votre possession la situation patrimoniale d’une entreprise à l’instant T (que ce soit la date de l’arrêté intermédiaire en cours d’exercice ou encore celle de clôture d’un exercice social).

Dans un bilan comptable, on y retrouve en général les actifs et les passifs. En ce qui concerne le premier, il est situé dans la partie gauche du bilan. Les actifs regroupent en général tout ce que possède l’entreprise. Il peut s’agir par exemple de la trésorerie, des immobilisations, des créances clients, des stocks et bien d’autres. En ce qui concerne les passifs, ils sont situés dans la partie droite. Les passifs regroupent quant à eux toutes les ressources que dispose l’entreprise, mais qui appartiennent aux tiers. Il peut s’agir par exemple des dettes fiscales, des capitaux propres, des dettes fournisseurs, des dettes financières et aussi des dettes sociales. Ce qu’il faut retenir au niveau des passifs réside dans le fait que toutes ses ressources doivent impérativement être restituées tôt ou tard.

Quelle est l’utilité du bilan comptable dans une entreprise ?

Au premier abord, il est important de porter à votre connaissance que la réalisation du bilan comptable est d’une importance capitale. Il permet d’avoir des informations sur la façon dont les ressources sont employées (il s’agit des emplois). Plus précisément, où va l’argent de l’entreprise? De la même manière avec un bilan comptable, vous aurez les informations concernant les ressources de l’entreprise : quelle est la provenance de l’argent ? Ainsi donc, lorsque vous allez faire une comparaison entre deux bilans, vous allez pouvoir avoir une idée sur l’évolution de la  gestion d’une entreprise pendant la période donnée.

Par ailleurs, le bilan comptable est bien utile à l’entreprise pour effectuer une analyse parfaite sur quelques-uns de ses points forts et faibles. De la même manière, il apporte une aide cruciale au fournisseur et au client de faire une vérification au niveau de l’état de santé de l’entreprise. De plus, avec un bilan comptable bien établi, les acheteurs potentiels ainsi que les investisseurs pourraient évaluer à la perfection la valeur de l’entreprise. Pour couronner le tout, le bilan comptable permettra à un banquier de s’assurer si l’entreprise est éligible à des prêts supplémentaires ou à un crédit.

Que signifient les informations contenues dans le bilan comptable ?

Un bilan comptable est toujours constitué de deux parties : l’actif à gauche et le passif à droite. Le résultat doit impérativement être équilibré de telle manière que le total de l’actif soit exactement le même que celui du passif.

Les informations figurant à l’actif du bilan

De même qu’un bilan comptable, l’actif comprend également deux parties. Il s’agit de l’actif circulant qui est situé en dessous et de l’actif immobilisé localisé en haut. Il ne faut pas négliger les comptes de régularisation également.

L’actif immobilisé

L’actif immobilisé comprend tous les biens dont possède une entreprise qui sont destinés à une utilisation durable. Ils sont également connus sous le nom des « immobilisations ». Ainsi donc, ces dernières sont divisées en trois groupes à savoir :

  • Immobilisations corporelles : on peut citer les véhicules, les immeubles, les équipements, et bien d’autres
  • Immobilisations incorporelles : il s’agit des sites internet, des fonds de commerce, des marques, des logiciels, etc.
  • Et enfin les immobilisations financières qui regroupent les titres de participation dans d’autres sociétés, les cautions et bien d’autres.

Pour aller beaucoup plus en profondeur, il convient de préciser que pour chaque poste de l’actif immobilisé, le bilan est composé du montant des amortissements et dépréciations, la valeur d’origine de l’immobilisation et aussi la valeur nette de l’immobilisation. Cette dernière est recueillie à la date de l’établissement du bilan. Il regroupe la valeur d’origine, les amortissements et les dépréciations.

L’actif circulant

L’actif circulant est composé de tout élément qui est à la disposition de l’entreprise, mais destiné à une transformation rapide pour une liquidation. En guise d’exemples d’actifs circulants, il faut noter des disponibilités en banque et en caisse, des stocks, des créances clients et bien d’autres.

Les comptes de régularisation

Au préalable, il convient de préciser que les comptes de régularisation se présentent en bas de l’actif du bilan. Ils équivalent aux régularisations qui ont été effectuées en vue d’augmenter le résultat lors de la clôture de l’exercice. Il peut s’agir par exemple des charges qui sont constatées d’avance. Elles désignent surtout la partie neutralisée d’une dépense qui a été comptabilisée sur l’exercice. Elles ne concernent pas du tout l’exercice suivant afin de ne pas manquer le résultat.

Les éléments figurant du passif du bilan

Étant situé à la partie droite du bilan, le passif est composé de 3 parties contrairement à l’actif. Il s’agit des capitaux propres et des dettes, sans oublier également les comptes de régularisation.

Que faut-il savoir des capitaux propres ?

En général, les capitaux propres rassemblent principalement tous les apports en capital social. Il faut noter les primes d’émission, les apports à la création, les augmentations de capital et bien d’autres. Lorsqu’il s’agit d’une entreprise individuelle, les capitaux propres regroupent les apports de l’exploitant. Dans ce cas précis, il s’agit bien évidemment de la partie des bénéfices non distribués aux associés (les réserves accumulées) et du résultat de l’exercice clos.

Les provisions pour risques et charges

Il faut noter que les prévisions équivalent à la valorisation des risques qui incombent l’entreprise dans toutes les démarches effectuées.

Que faut-il retenir des dettes ?

De même, le passif du bilan regroupe également toutes les dettes que l’entreprise dispose à la date de la clôture. Elles sont rassemblées dans de différentes catégories à savoir : les dettes financières, les dettes fiscales, les dettes fournisseurs, ainsi que les dettes sociales. Vous devez aussi impérativement faire une distinction impeccable entre les dettes à court terme et celle à long terme.

Les comptes de régularisation

Tout comme dans les actifs, il y a également des comptes de régularisation au passif. Les éléments qui y figurent s’apparentent énormément aux régularisations qui sont effectuées au moment de la clôture de l’exercice et qui viennent engendrer la diminution du résultat. Il faut donc considérer les produits constatés d’avance.

Quelques explications pour analyser un bilan comptable

Lorsque vous rencontrez des difficultés, il est surtout recommandé de s’appuyer sur l’analyse d’un expert-comptable. De la même manière, ce dernier pourrait vous ajouter un audit d’acquisition comme action complémentaire. Voici quelques conseils pour y arriver vous-même.

Un appui sur l’annexe comptable

L’annexe des comptes annuels est un document qui possède un objectif très spécial : celui de faciliter au maximum l’analyse ainsi que la compréhension de tous les éléments du bilan comptable et du compte résultat. Voilà pourquoi, il est d’une importance capitale que vous ayez aussi la communication. Voici quelques exemples des informations qui figurent dans l’annexe et qui seront très utiles lorsque vous désirez effectuer une analyse sur un bilan comptable :

  • Il s’agit de l’échéance de créance qui garantit par échéance les dettes et les créances qui sont présentes dans le bilan
  • Les listes des participations et des filiales apportent une contribution énorme dans l’obtention des informations sur chaque participation. Il s’agit bien évidemment de l’identité de l’entreprise, des dividendes remontés, du chiffre d’affaires, du pourcentage de participation et bien d’autres.

Que faut-il savoir des indicateurs financiers qui sont liés au bilan comptable ?

Lorsque vous faites usage des indicateurs et des ratios, vous aurez une facilité énorme dans l’analyse du bilan comptable. Ainsi donc, vous avez deux indicateurs importants à votre disposition. Il s’agit du fonds de roulement et du besoin en fonds de roulement. Le premier est équivalent à la différence entre l’actif immobilier d’une entreprise et les ressources stables. En termes de ressources stables, il faut noter les empreintes, les apports en capital, les résultats capitalisés, etc. Ainsi donc, lorsqu’un fonds de roulement est négatif, il faut dire que l’entreprise est sous-capitalisée. Dans le cas contraire, elle est sur-capitalisée.

Par ailleurs, en ce qui concerne le besoin en fonds de roulement, il se résume au décalage entre les décaissements et les encaissements sur tous les éléments à court terme comme les passifs circulant et les actifs circulants. Lorsque le résultat du besoin en fonds de roulement est négatif, cela signifie exactement que le cycle d’exploitation ne s’assure pas lui-même en financement. Plus précisément, l’entreprise concernée doit impérativement rechercher au maximum des ressources pour garantir le financement de ce besoin. Lorsque le résultat est positif, vous pouvez en déduire automatiquement que l’entreprise garantit la génération de ressources sur son cycle d’exploitation.